Parrainage

Situation des familles et système scolaire

 

L’avenir d’un pays est sa jeunesse, ses enfants. Au Népal l’école n’est pas obligatoire et les enfants n’y vont que si le travail dans les champs est terminé, ou n’y vont pas du tout.

Pour toutes ces raisons notre association a à coeur de mettre en place un système de parrainage pour donner la chance à des enfants d’accéder à une éducation de qualité.

Au Népal le système éducatif est loin d’être idéal, les familles doivent choisir entre deux alternatives qui sont loin d’être idéales toutes les deux.

L’école publique est gratuite, hors uniforme et fournitures scolaires, mais dispense dans la plupart des cas un enseignement de qualité très médiocre, le gouvernement n’opérant aucun suivi des professeurs ni du programme, laissant le champ libre à tous les dérapages.

L’école privée est payante et peut être très chère. Le niveau y est plus élevé en règle générale, mais dans les deux cas le mode d’apprentissage est basé sur le par coeur et n’inclue pas de réflexion personnelle sur des sujets qui sont pourtant indispensables dans un pays en développement et en reconstruction comme l’environnement, les discriminations, les droits des individus.

Dans la mesure du possible nous essaierons toujours de trouver des établissements proposant des programmes élaborés dans cette perspective d’apprentissage, axés sur l’humanité.

Le parcours scolaire népalais est organisé comme tel : 5 années de primaires, 3 années de sous-secondaire puis 2 années de secondaire, à la fin desquelles les élèves passent l’équivalent du bac. Ils peuvent ensuite rester pour 2 années post-bac de haut secondaire.

 

Présentation de l’école

 

Proche de Kathmandu dans le village de Chapali nous avons déniché une école correspondant à nos recherches, l’établissement Victor Hugo Manjushree Vidyapit.

Située au pied des collines du parc de Shivapuri et non en centre ville, il permet aux enfants des villages de montagne une adaptation plus douce à leur nouveau mode de vie.

Il possède un internat, évitant des trajets trop longs en bus ou à pied.

Les élèves suivent un programme précis d’un niveau assez élevé et orienté sur la réflexion de chacun et non sur le par coeur. Le côté humain est mis en avant dans l’optique que les jeunes grandissent en gardant à l’esprit le respect de l’autre et de l’environnement qui les entoure.

C’est une école privée mais tenue par une association à but non lucratif, un avantage pour les enfants sur qui toute l’attention est portée, et non pas sur le portefeuille de leurs parents.

 

Devenir parrain

 

L’école propose de prendre en charge un enfant pour 100€ par mois. Ce montant inclut toutes les dépenses nécessaires : uniforme, fournitures scolaires, internat, nourriture, frais médicaux. Il comprend également les frais de fonctionnement : salaires des professeurs, entretien des locaux, etc…

Cette école fonctionnant sur un mode social, elle permet également à des familles de scolariser leurs enfants s’ils n’ont pas les moyens. Les 100€ permettent donc à l’enfant parrainé d’aller à l’école mais offre une chance à d’autres d’être scolarisés aussi.

Donner 100€ par mois peut être trop difficile. Il est possible de parrainer un enfant à plusieurs pour alléger la dépense. Par exemple, la première petite fille qui entrera à l’école en Avril est parrainée par quatre membres de l’association, ce qui ne fait que 25€ par mois. 

Parrainer un enfant n’est pas un acte anodin, il s’agit de modifier le cours d’une vie. C’est une responsabilité qu’il faut endosser sur plusieurs années, un engagement à long terme. Le parrainage est un acte généreux qui trouve sa récompense dans l’épanouissement et le bonheur d’un enfant.

 

Notre actualité parrainage

 

Actuellement nous envoyons deux petites filles du village de Lapcha, Anju et Furidoma Tamang, dans une très bonne école à Kathmandu (l'école Victor Hugo Manjushree Vidyapith), elles sont très contentes et on déjà beaucoup appris, en même pas un an. Nous avons également en projet de faire rentrer une petite fille du Langtang à la rentrée 2017. Pour cette dernière nous avons besoin d'un ou plusieurs parrains/marraines pour lui permettre de passer sa scolarité dans des conditions idéales et lui offrir une belle éducation.